Musée Virtuel

Exposition temporaire

Depuis 2007, grâce au programme européen Leader+BJA met en œuvre un musée virtuel.
Cette démarche consiste notamment à inventorier, numériser et valoriser l’ensemble des archives dont dispose l’association : photos, films, enregistrements sonores… Vous pouvez participer à l’enrichissement de ce musée.

Après quelques semaines, chaque exposition temporaire intègre l’exposition permanente.

Abécédaire des fleurs de Bessans

BJA possède une importante collection de photos de plantes, généralement au stade de la fleur, prises par des membres de l’association.
Merci aux personnes grâce auxquelles nous avons pu enrichir la collection et progresser dans les identifications, Monique B., Annie C., Michel G., Paul B-G., Sylvie S., Françoise S.

Lorsqu’elle existe, nous avons ajouté la dénomination en patois bessanais. À noter que la terminaison des noms féminins en “o” se prononce avec un “o” ouvert, à la limite du “a”.

Les photos d’agrandissent au clic. Retour à la table alphabétique en cliquant sur la flèche dans le bord droit de l’écran.

Nouveau:

Sylvie Serve a bien voulu confier à BJA des fiches sur les plantes croissant naturellement en Savoie qu’elle a rédigées pour la Société d’Histoire naturelle de Savoie. Nous les intégrerons progressivement à notre site, en tête de la lettre concernée.

Pour lire son introduction à l’ethnobotanique, cliquer ICI.

 

Merci de cette très généreuse coopération !

Lettre A : les fiches de Sylvie sur les plantes en Savoie

Lettre A les photos des plantes à Bessans, sur 4 écrans

Lettre B (2 écrans)

Le Bois gentil fleurit au printemps; il n’est pas très courant et très toxique.
Les bulbocodiums font un vrai tapis d’enluminures sous la chapelle Marie-Madeleine des Vincendières au printemps.

A.C.

Lettre C (3 écrans)

Lettre D (1 écran)

Lettre E (2 écrans)

COMMENTAIRE
Pour être sûr de ne pas confondre l’eritriche (plus rare) avec le myosotis, vérifier que tiges et feuilles sont soyeuses.
L’euphorbe petit cyprès est le biotope de la très belle chenille  (noire et rouge) du sphynx de l’euphorbe.
L’euphraise ou casse-lunettes ou herbe aux myopes était réputée soigner les maux ophtalmiques.
A.C.

Lettre F (1 écran)

Lettre G (3 écrans)

Lettre H (1 écran)

Lettre I

Lettre J

Lettre K

Lettre L (3 écrans)

Lettre M (2 écrans)

Lettre N (1 écran)

La nigritelle est communément nommée orchis vanillé pour son odeur de vanille marquée (famille des orchidées), fleur protégée.
À Bessans on disait « main de Dieu, main du Diable »  car, si on l’extrait du sol, on trouve une racine blanche nouvelle et une racine noire plus ancienne. Annie C.
Voici une liste quasi exhaustive de ses noms vernaculaires :
Nigritelle à feuilles étroites, manette, orchis vanille, petite brunette, jalousie, palme du Christ, orchis noir, main du diable, herbe à la main, main de gloire, main du bon Dieu.
Les mots ‘main’ et ‘palme’ qui reviennent souvent, à commencer par ‘manette’, sont relatifs à ses deux tubercules palmés. S’ils sont flétris, c’est la main du diable ; s’ils ne le sont pas, c’est une main divine.
Ces noms remontent au XVIe siècle, c’est dire si les anciens étaient observateurs.
La nigritelle noire est connue pour favoriser la lactation des vaches ce qui peut faire le lien avec le patois local, tsoôssévatsé (vatsé = vache). Paul B-G.

Lettre O (3 écrans)

Pour l’orchis vanillé, voir “nigritelle” ci-dessus.

Lettre P (4 écrans)

Petite mise au point :
En botanique le genre Viola désigne à la fois les pensées (que l’on trouvera ici) et les violettes.
Si les 2 pétales latéraux sont rapprochés vers le bas, c’est ce qu’on appelle les violettes
Si les 2 pétales latéraux sont rapprochés des 2 supérieurs ou horizontaux, c’est le groupe des pensées.
À part Viola biflora, la pensée à 2 fleurs qui est dans un groupe à part, toutes les autres pensées se différencient selon la forme des feuilles, des stipules, des sépales, des éperons… bref tout sauf la forme ou la couleur des pétales, ce que l’on voit principalement sur les photos !  Sylvie S.

La primevère du Piémont fleurit en mai dans les anfractuosités de rochers, on en trouve dans le secteur du Rocher du Château ou en montant à l’Écot. Annie C.

Lettre Q

Lettre R

Les renoncules glaciaires sortent dans les lieux humides à l’étage nival, elles rougissent ensuite.
La bistorte ou renouée bistorte est ainsi appelée parce que la racine est deux fois tordue.
La réguette est une oseille.
Le fruit de l’églantier (rosier sauvage) s’appelle cynorhodon pour les savants, gratte-cul et autres en patois car ils contiennent des poils irritants pour le système digestif si on les ingère, c’est pourquoi il faut les enlever (travail fastidieux !) pour faire la confiture, le sirop ou la liqueur. [extrait des fiches ethnobotaniques de Sylvie Serve pour le bulletin de la Société Histoire Naturelle de Savoie].

La rose et le réséda donnent son titre à un poème à retrouver ou découvrir ICI. Merci à Monique B. de nous l’avoir fait remarquer.

Lettre S (4 écrans)

Note : la swertie vivace ou gentiane des marais à grande hampe (on la trouve en août au marécage près de la Chalp ou au lac de Bellecombe en Vanoise, peu courante) avec papillon azuré (Argus bleu) en prime.
La saxifrage paniculée
se caractérise principalement par une rosette basale aux feuilles dentées et bordées de petites excroissances de calcaire. “Saxifraga” signifie en latin “briseur de pierre”, à mettre en relation avec l’utilisation ancienne d’une plante du genre pour soigner les calculs rénaux.

Lettre T (4 écrans)

Lettre V (2 écrans)

Adhérer à BJA

Association Bessans jadis et aujourd’hui

découvrir, valoriser le patrimoine de Bessans